Il y a 3 Ans, J’ai Créé Natural Saramaya

Il y a 3 ans, en ce mois de décembre, avec une boule au ventre, j’ai pris une de mes plus belles décisions, créer Natural Saramaya.

Il y a 3 ans, Natural Saramaya est né, il est le fruit de la détermination et d’une envie de partage.

Il y a 3 ans, vous m’auriez dit que je tiendrais un blog avec plus de 118 articles et toujours cette envie d’écrire. Je vous rirais au nez !

Il y a 3 ans, je n’aurais jamais pensé à des projets en lien avec Natural Saramaya. La longévité de ce blog était lui-même une incertitude donc des projets ? What ? Where ?

Il y a 3 ans, vous m’auriez dit que j’organiserai des rencontres sur Paris et les animerai ! INIMAGINABLE ! Mais en 3 ans, j’ai réappris un mot qui est oser et le considérer à sa juste valeur. Oser, c’est se lancer dans l’inconnu et prendre des risques. Oser, c’est jouissant, effrayant, c’est se surpasser, aller au-delà de nos limites et peu importe la finalité juste le fait d’avoir sauter you WIN !

Il y a 3 ans, je n’aurais jamais cru pouvoir rêver plus grand que ce blog, aujourd’hui, je sais une chose, nous sommes notre propre limite. Je l’ai appris de mes échecs, de mes combats personnels, de mon entourage. Tout est dans la tête, vous avez le droit de rêver grand. Rêver mine de rien est “The” source de motivation qui saura vous faire soulever des montagnes. N’ayez pas peur d’être un grand ou une grande rêveuse, c’est une qualité qui n’est pas donnée à tout le monde ! On m’a souvent reproché de vivre dans ma bulle et de trop rêver. Aujourd’hui, ces rêves sont l’essence de mon ascension vers ma réussite.

Il y a 3 ans, j’avais peur de la solitude, le mot “seul” m’effrayais. Et puis j’ai appris que la solitude était une étape nécessaire sur mon chemin pour grandir. Faire face à soi, se confronter à ses peurs, ses angoisses, ses faiblesses et ses questions. Aujourd’hui, je sais qu’il n’y a pas de “nous”sans avant un “moi “. Être en paix avec moi-même, me construire en tant qu’humain, mais aussi en tant que Femme.  J’ai désormais, aujourd’hui le besoin de me confronter à moi-même pour être prête à me confronter à ce monde.

Il y a 3 ans, j’aurai jamais cru avoir plus de 6 000 lectures mensuels et 17 K femmes qui s’intéressent à mes articles et aux articles que je partage.

Il y a 3 ans, je n’aurais jamais pensé écrire des articles sur le développement personnel. Je me suis rendu compte que je n’avais pas besoins d’être au stade où je suis la meilleure version de moi pour parler du développement personnel. Je suis en plein travail, sûrement comme pas mal de personnes et je veux en faire une force. M’inspirer de mes expériences que je vis au quotidien pour pouvoir écrire des articles qui en inspirons d’autres à leurs tours.

Il y a 3 ans, je n’aurai jamais espéré arriver au stade où j’en suis. Je recherche aujourd’hui constamment à être en paix avec moi, ce qui veut dire m’accepter et m’entourer de personnes ambitieuses, positives et surtout qui sauront me donner le sourire quand tout ira mal. Croyez-moi, il y en a très peu.

Aujourd’hui Natural Saramaya, c’est des femmes, des hommes, des échanges, du partage, des projets, des rencontres et tout cela dans une bulle d’ondes positives et de partages.

Aujourd’hui, Natural Saramaya, c’est un blog avec au global 126 030 de lectures en 3 ans, mais surtout une belle petite communauté.

Aujourd’hui, Natural Saramaya, c’est plus qu’un blog, c’est moi mise à nu essayant de “dealer” entre mes démons défaitistes et mes anges optimistes.

Aujourd’hui, Natural Saramaya, c’est mon entourage. Ces quelques personnes, qui au quotidien font de leurs mieux pour ce blog, soit ce qu’il est aujourd’hui. Pleins bisous à vous et mille mercis !

Aujourd’hui, je vous remercie, vous lecteurs pour votre soutien et à deux jours du nouvel an, je vous souhaite pleins de bonnes ondes positives pour vous lancer dans vos projets. Que l’année 2018 soit votre année, donnez-vous les moyens ! J’ai toujours pris ces moments de l’année comme des dates de “renouveau” pour régénérer un nouvel élan dans mes ambitions. On dit souvent de profiter de cette nouvelle année pour repartir à zéro, personnellement, je vous dirais de garder précieusement en poche vos échecs, et vos réussites de l’année 2017 pour traverser l’année 2018 avec des armes que l’on sous-estime très souvent qui sont nos expériences.

What do you think?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 Comment
  • Gombo
    2020

    Bien a vous,
    Vraiment magnifiquement bien dit, bien pensé, bien vu, bien entendu,
    Je suis dans l’epreuve de début : OSER.
    Tres difficile, je n’arrive pas encore, peut être a cause de 1mes contraintes quotidiennes.
    Merci pour votre singuliere expérience partagée.
    BRAVO & FELICITATIONS.
    Cordialement
    Gombo Makeda.